• 13.10.2018 SwimRun d'Annecy

    Gilles nous partage son récit du Simrun d'Annecy :

    "J'aurais aimé participer avec le groupe à la Corrida, mais j'avais coché la Gravity depuis longtemps car j'avais en tête de participer aux trois épreuves cette année ! Cela m'a valu le titre honorifique d'"Embassadeur Gravity" et de gagner un coupe-vent XL et un bidon GU héhé   yes  Et ce fut très sympa d'être appelé tandis que j'étais encore sur le parcours long.

    Mon fils Antoine (un nageur), nous a inscris car il avait envie que l'on fasse équipe pour cette épreuve malgré son faible entraînement en natation. Mais avec au programme 8 km de natation et 36 km de course à pied de type Trail, il valait mieux être en forme... 

    Les conditions sont parfaites, le temps est superbe, l'eau à 17°C, l'ambiance est vraiment sympa, et je retrouve des équipes connues sur de précédents Swim, mais aussi d'anciennes gloires du tri qui sont toujours autant passionnées. Les sœurs Mouthon par exemple, n'étaient pas à Hawaï cette année, mais à Annecy ! 

    Au lever du jour, à 07h30, le départ une fois donné, les 93 équipe se sont élancées sans bousculade sur le format long, pour une journée qui sera longue pour nous ! 

    Le lac est à marée basse. L'eau est très claire, et semble propre. A la sortie de la première natation, je ressens une douleur dans mon mollet gauche, qui me restera hélas, jusqu'à la fin.  

                         13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy

    Pour la partie CAP, nous alternons les montées et descentes au milieu des vaches et des forêts aux couleurs automnales. 

    Nous effectuons les parties de natation attachés, et cela se passe bien, je suis vraiment très bien dans l'eau, et j'ai eu l'impression d'arriver assez vite sur la partie de 11 km de CAP, mais elle commence par beaucoup de marche... C'est donc le moment de se ravitailler, je remplis mon estomac avec trois gels dégoupillés car après si tout se passe bien on nagera 3 km. 

    Nous passons le chalet du premier cut très facilement, sans précipitation mais avec de la détermination. Nous descendons assez vite mais mon mollet n’apprécie pas du tout et me rappelle à la modération si je veux terminer l'épreuve... 

    A l'entame de la partie longue de natation, le long d'une falaise, nous faisons une rapide mise à l'eau, concentrés et motivés. Je respecte les consignes en longeant bien le bord. Antoine est bien dans le coup. Je nage en 5 temps comme j'aime, mais au bout d'une heure, nous trouvons le temps long et faisons une pause bavardage, pour se remotiver et faire le point sur notre état physique. Le constat est clair, nous avons froid, et pas encore de visibilité sur l'oriflamme de sortie de natation.. On décide donc de refaire un point après le passage de la falaise. 

    Soulagement après la falaise, nous voyons que la sortie n'est plus très loin. Cela nous a remotivé pour notre sortie de l'eau après 01h30 de nage, par contre, on est sorti vidés et les quadriceps bloqués !!! Déjà récalcitrant à la première partie de nage, à ce moment de la course, mon mollet ne répondait plus, j'ai du l'étirer avec beaucoup de force et nous avons passé beaucoup de temps à récupérer, et nous ravitailler.

    13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy 13.10.2018 SwimRun d'Annecy

    Repartis pour un enchaînement de petites distances de CAP et de Nat, tout s'est bien passé avant la dernière grosse CAP de 10 km avec encore 1000m de dénivelé... A cet instant, nous avons perdu le contact avec notre petit groupe de star des deux frangines, les filles sont loin devant maintenant. De notre côté, nous rentrons en mode "survie". Le passage au Mont Veyrier est très dur, impossible de courir, aucun appui avec un sol instable dans une descente de cailloux  ... 

    Nous souffrons vraiment, et il manque des rubalises. Comme beaucoup d'autres équipes, nous nous égarons et cela tombe mal car on en peut plus !   arf

    Des gens nous indiquent le bon tracé et nous passons enfin le dernier cut avec seulement 45 minutes d'avance !

    Nous retrouvons alors de la vigueur et profitons des derniers mètres de Nat et de cap...

    Nous passons la ligne d'arrivée en 10h30", épuisés et dans la douleur pour moi, mais tellement contents de ce binôme père/fils. C'est juste magnifique et très fort émotionnellement ! Sur les 93 partants, il y a eu 20 abandons. Nous terminons 59èmes/73, mais cela n'a plus aucune importance, notre objectif était de finir !

    Je vous encourage à vivre ce type de course sur des formats évidement plus courts, le Swimrun est sport nature aventure cool

    « 13.10.2018 Réunion de bienvenue et lancement nouvelle saison 2018/201914.10.2018 20 Km de Paris »