• 04.03.2018 Sami-Marathon de Paris

    Aurélien, Pierre et Salomé ont participé au Semi-Marathon de Paris, sous une température clémente et avec quelques épidodes pluvieux.

    Pierre se termine 1099ème/36463 arrivants en 1h26'37 et 255ème/9178 classés dans sa catégorie Vétéran.

    Aurélien (futur membre wink2 ) se classe en 1h38'46, 3927ème/36463 arrivants, et 2409ème/13843 dans sa catégorie Sénior.

                                                                                                        04.03.2018 Sami-Marathon de Paris 04.03.2018 Sami-Marathon de Paris

    Salomé fini 21574ème/36463 arrivants en 2h02'22 et 3147ème/8264 classées dans sa catégorie Sénior.

     

    Salomé nous relate ci-après sa troisième participation à cette épreuve, dont l'objectif était moins de 2h :

     

    "Depuis que j'ai commencé avec le club, je prends plus au sérieux la CAP avec les entraînements. Je me suis placée dans le SAS des 1h50 avec mon copain.

    On attendait le départ, très anxieux et on avait très envie de commencer. Je suis partie devant mon copain, concentrée dans ma course et mes temps. Je me sentais confortable avec le rythme que j'avais.

    Le premier ravitaillement est arrivé très vite, passage en 26' au 5ème km. C'était rapide pour moi, mais je me sentais à l'aise avec cette vitesse. En plus l'ambiance, et le public qui encourage... C'est incroyable ! Puis passage en 53' au 10ème km.

    J'ai bien continué jusqu'aux quais de Seine (12ème km). Là, il y a eu un premier tunnel, et le premier coup dur pour mes jambes et mon mental. Un tunnel c'est une descente toute sympa, une partie plate, mais la remontée pas du tout sympa pour les jambes. Apres ce tunnel, un faux plat, un deuxième tunnel et un troisième. Apres le deuxième tunnel j'ai vu mon copain tranquille et frais revenir à mon niveau. Je lui ai dit que je n'étais pas sûre de pouvoir y arriver, je ne savais pas si je pourrais finir. Il m'a soutenu mais il a continué tout seul.

    Apres les tunnels il fallait arriver à Charenton, c'est à dire, une belle remontée qui a fini de m'user. En plus, je ne sais pas pourquoi mais de Charenton jusqu’à Vincennes, je m'ennuie toujours énormément. Je n'aime pas du tout. Et ça c'est au 14ème km... Ils me restait encore 7km. Et si je croyais que mon mental était déjà entamé, quand j'ai vu le panneau du 15ème km... J'ai regardé la montre, et vu que j'étais encore dans les temps et que c’était encore possible de battre les 2 heures. Grace à mon mental, j'ai continué plus lentement mais à un bon rythme encore.

    Au 19ème Km, mes jambes ne voulaient plus courir, et j'ai pris un gel pour booster l’énergie. Mais non, tout le contraire, j'ai commencé à voir noir, à avoir la tête qui tourne et j'ai dû m’arrêter. Une gentille dame m'a dit : "allez, il ne te reste rien, c'est moins de 2 km". Evidemment j'ai continué jusqu’à que j'ai eu des nausées et j'ai dû marcher quelques mètres...

    Heureusement, on commençait à avoir un peu plus d'ambiance, des gens qui encourageaient, les coureurs qui avaient déjà fini, on voyait l'arrivée... J'ai alors foncé pour les derniers mètres. J'ai vu le chrono: 02h02'22. Cela m'a déçue, mais j'ai quand même amélioré mon temps de l'année dernière et j'ai réussi à finir ! Il faut voir les choses du bon coté. L'année prochaine, je reviendrai encore une fois, et je finirai en moins de 2h ce semi de Paris,  Parole d'Espagnole têtue !!!"

    « 04.02.2018 10 km de Vincennes (94)11.03.2018 Duathlon de Sénart à Lieusaint (77) »