• Dans la course du 10km, sur 336 arrivants, trois représentants du club terminent respectivement :

    50ème 39'25'' LEPERS Guillaume             et 12ème dans sa catégorie d'âge V1 /65.

    71ème 41'14'' BONNEL Pascal                  et 19ème dans sa catégorie d'âge V1 /65.

    275ème 58'18'' GARCIA Gilles                   et 58ème dans sa catégorie d'âge V1 /65.

     

    Dans la course du 5km, sur 172 arrivants, également trois représentants du club dont Guillaume qui double :

    26ème 19'24'' DE BEAUDRAP Pierre        et 1er dans sa catégorie d'âge V1 /15 ! Bravo Pierre !

    114ème 28'50'' LEPERS Ingrid                  et 5ème dans sa catégorie d'âge V1 /16.

    115ème 28'51'' LEPERS Guillaume           et 12ème dans sa catégorie d'âge V1 /15.

     

                                                               08.10.2017 10km et 05km Corrida de Villejuif (94)


  • Gilles B. a eu la chance de participer à l'Ironman de Barcelone pour clôturer sa saison.

    En effet, grâce à un tirage au sort, il a gagné son dossard, offert par la société GUTAI qui a développé un logiciel intelligent pour entraînement sur smartphone.

    "Je suis allé à leur stand de Barcelone où j'ai pu voir l'intérêt de nombreuses personnes et le succès de leur présentation. Mais malheureusement, le logiciel n'est pas encore tout à fait prêt à être commercialisé. Merci donc à Gutai à qui je commencerai par faire de la publicité avant de vous faire partager mon épreuve, car grâce à eux, j'ai pu prolonger mes vacances au soleil même si je n'ai appris la bonne nouvelle que 15 jours avant l'épreuve... En tout cas, je n'ai pas hésité à dire oui et à m'inscrire illico-presto pour bénéficier gratuitement du dossard. Trop bon !

    30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)

    La course a eu lieu le samedi car le dimanche était un jour particulier pour les catalans avec vote de référendum pour ou contre leur autonomie. J'ai d'ailleurs été étonné de voir à quel point les gens étaient concerné et donc dans la rue en masse pour démontrer leur volonté d'indépendance.

    Mais revenons à la course !

    Un premier départ est prévu samedi matin à 08h10 pour les professionnels hommes, à 08h15 pour les "pro" femmes, et à 08h30 pour moi

    Je me place très vite à gauche car à droite c'est déjà l'affluence et comme je suis "en mode touriste", je ne veux pas de baston dès le départ, donné par petits groupes de 4, toutes les 3 secondes ce qui évite justement la noyade !

    30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)

    Les concurrents se rangent progressivement par groupe de niveaux, je me place dans le sas des "01h05". 

    Je suis pressé d'en découdre, je plonge bien cette fois-ci et ne loupe pas mon départ. C'est parti je mets beaucoup de fréquence pour vite revenir vers la droite, et vire à la corde de la bouée des 300 mètres. Je sous-estime le petit courant et je vire très au large de cette bouée. Je me re-concentre et prends la mesure de la houle.

    Plus question d'égarement, je m'intercale dans un groupe et cette fois je suis et reste bien en place.

    L'empannage est à la bouée des 1800m, je tourne au ras de la bouée, et rebelote, je me retrouve 100 mètres plus loin... Après ce demi-tour, c'est déjà le retour avec le petit courant qui persiste...

    Je fonce bien en rythme avec les vagues, respiration en 3 et 5 temps. Le soleil commence a bien donner, et me donne chaud dans ma combinaison. La mer est si transparente que l'on voit les poissons. C'est juste magnifique !

    Déjà la bouée des 3500m, je vire à gauche et la sortie apparaît. Je ne vois personne à tribord, personne à bâbord, il y a juste 3 nageurs dans mes battements. Je suis bien, je me prends même à philosopher : "la vie est belle".

    30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)

    Je sors de l'eau en 1h05'14" (479ème) ! C'est ce que je voulais faire, mais finalement, si je ne m'étais pas égaré au départ, je pense que j'aurais pu réaliser 01h02 comme à Maastricht... Allez, cette pensée me quitte, et je me dirige vers la zone de rinçage que je ne néglige pas.

    Je quitte la T1 après 05'45", et c'est partit pour les 180 km de vélo !

    La veille, j'avais reconnu le début du parcours et m'était posé la question sur le braquet a adopter dans les petites bosses, mais finalement j'ai fait comme tout le monde : tout à droite en 50×18 pour les montées, et 50×13 sur le plat.

    Je roule à fond avec ma fréquence de pédalage à 100 tours minutes. Je suis seul mais je suis bien, et le parcours est vraiment beau, je suis super content d'être dans la course et déjà depuis trois jours sur place. 

    J'attaque le deuxième tour du parcours vélo, mais cette fois le vent a bien forcis et l'on voit apparaître des groupes de cyclistes. C'est inévitable face au vent, néanmoins, je constate que les distances de 8 mètres sont respectées entre chacun.

    Le retour de ce deuxième tour avec vent dans le dos nous éparpillent rapidement. Je regarde mon chrono à la fin du deuxième tour, je suis à une moyenne de 34/35 km/h ! C'est inédit pour moi, je ne lâche pas l'affaire et suis content de n'avoir fait aucune faute de ravitaillement.

    J'enchaîne ensuite avec la dernière petite boucle de vélo (la plus belle), et je sens que je commence a piocher. La fin du parcours ne m'aide pas, avec une succession de petits ralentisseurs sur 2km à peu près. Cela permet de se reposer un peu et de se relâcher jusqu'à l'arrivée au parc à vélo pour la T2.

    05h03'26" de vélo (411ème) : reccord battu ! Tout va bien, je pose le bike avec le dos un peu en vrac quand même mais j'ai un mental de guerrier !            

    Apres la T2 en 04'35", je suis à 06h20 de course. Il me suffit de gérer correctement le marathon, j'ai 03h40 pour ça, et ainsi, je ferai "un sub 10*" (*chrono final de moins de 10h00) !

    30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne) 30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)

    Je pars sur mes bases favorites, à 12 km/h, un coucou devant  le stand Gutai, et en avant pour la dernière aventure du jour. Hélas au 10ème kilomètres, un gros coup de barre apparaît. Impossible de me ravitailler, j'essaye de repartir, mais je suis de nouveau étourdi, je divague bizarrement... Mon chemin de croix commence à cet instant...

    J'ai tenté d'alterner la marche avec un peu de trot, puis de nouveau de marche. J'ai tenté d'avaler un gel, de boire un peu de Coca, mais rien n'y a fait ! Je voyais le temps défiler par contre, alors que je n'étais même pas encore à hauteur du Semi-Marathon.

    Lorsque j'ai vu au Semi que mes espoirs de sub 10 étaient terminés, je me suis obligé à avaler des gels. Ce fut difficile, ça m'a fait mal, mais je dois reconnaître que cela m'a redonné de "l'énergie miracle".

    Le "miracle" est également venu du ciel avec l'apparition d'une pluie qui a grandement rafraîchi l'atmosphère.

    Je suis donc repartit, j'ai réussi à courir tout le long du 3ème et dernier tour. Je sauve quand même les meubles encore une fois avec 04h20'44' au Marathon (1016ème). C'est un mauvais chrono pour moi, mais je suis super heureux d'en finir !

    Total : 10h39'42'' (642ème au scratch et 45ème dans sa catégorie). Le premier de mon groupe d'âge a terminé en 09h02. Je suis franchement content d'arriver en tant que "finisher", c'est une joie immense, qui gomme tous les mauvais moments connus peu de temps avant.

    Merci encore Gutai ! J'ai vécu une très belle course avec de très bons souvenirs indélébiles. 

    J'ai envie de dire que j'ai vécu mon "Hawaï*" (*lieu des Championnats du Monde d'Ironman), avec une mer transparente, des palmiers, du vent, du soleil, et de la chaleur. Et je mesure un peu plus la difficulté pour réussir à s'y qualifier... Hawaï...

                         30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)               30.09.2017 Ironman de Barcelone (Espagne)                      

    Félicitations Gilles d'avoir pu boucler ce nouvel Ironman et pratiquement "au pied levé", et merci à toi d'avoir partagé cette superbe expérience !


  • Après mûre réflexion, Guillaume a décidé de clore sa saison sur le format 70.3 de l'Ironman de Vichy.

    C'est donc en famille qu'il s'est rendu pour cette épreuve sous une belle chaleur auvergnate de fin d'été.

    "Tout d’abord, je souhaite remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu dans cette aventure, de la préparation jusqu’à la course !

    Notre club, particulièrement notre Présidente Séverine et notre entraîneur José qui m’ont été d’excellents conseillers et préparateurs. Le travail que nous avons fait ensembles a été extrêmement enrichissant. Ma famille qui m’a soutenu et supporté pas facile tous les jours… Mes amis, compagnons d’entraînement qui m’ont poussé avec leurs encouragements sans faille. La « banda » qui était là pour les relances, Julien C. mon précieux support technique natation. Greg un aficionado du flux d’actualité Garmin.

    Je dédie cette course à Yola*...

    Pour ma quatrième participation à un format  longue distance, j’inaugurais sur label Ironman. Il faut reconnaître que c’est une institution, un grand événement. Déploiement d’un village, d’une logistique énorme. On respire triathlon à plein poumon ! A vrai dire au milieu de tout ce monde, je me sentais tout petit … Mais heureusement, j’ai peu de temps pour m’attarder sur ce détail. Préparation de la course ! Nous sommes à J-1, retrait du dossard, préparation des sacs de transitions T1, T2, dépôt du vélo, éveil musculaire et veiller à ne pas faire monter la pression trop fort. Je compte sur ma chère et tendre accompagnée de sa sœur, venue du Mexique, pour récupérer les clés de l’appartement que nous avons loué au centre-ville de Vichy !

    Moment particulier pendant lequel la confusion s’installe, le doute, les motivations et les pourquoi ? Mais cela ne dure pas longtemps.

    La journée passe vite et il est déjà bientôt minuit, le réveil sonnera quelques heures plus tard à 4h00. Courte nuit, petit déjeuner à l’avoine, dans l’espoir de galoper. Départ du camp de base à 5h15, ouverture du parc à vélo 5h30. La circulation se densifie déjà à une heure aussi matinale !

    26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63)

    Le parc à vélos se remplit, tout le monde s’affaire et la tension monte. Appel des professionnels, avec la participation de Frederik Van Lierde pour n’en citer qu’un et non des moindres. Départ à 6h50 pour les hommes puis 6h55 pour les femmes. Et ensuite nous, les amateurs !"

    25 minutes avant le départ (Prévu à 07h20) dans les longues files d'attente de l'aire de transition, sous 20°C... Il s'est échauffé avec un petit trot et quelques montées de genoux, trop peu pour ce diesel...

    Plein d'espoir pour une belle performance en natation après des semaines de travail technique, il a pris le départ, sans combinaison, en rolling start (bien organisé tout le monde à l’eau à la chaîne façon parachutistes Go Go Go, 3 par 3 toutes les 5 secondes).

     

    "Mon plan de course est posé, l’objectif avait été annoncé moins de 5h00. Natation = 36’25’’ T1 = 3’00’’ Vélo  = 2h39’ T2 = 3’00’’ CAP = 1h39’ pour un total de 5h00’25’’. 25’’ à trouver en chemin !

     

    "Je me jette dans le bouillon à 7h17. Eau à 25,1° C, combinaison interdite aïe. Une bonne nouvelle, l’eau est plus chaude que la température extérieure 16° C. C’est parti pour une longue ligne droite de 700m environ avant d’enrouler la bouée qui semble à l’autre bout du monde et surtout quasi invisible. Il y a du monde dans l’eau… Je bataille avec la navigation, je me fais rappeler par les kayakistes qui me replacent dans le couloir. Le passage à la marque des 500m n’est pas génial 11’, je suis déjà en retard. J’enroule la bouée pour le bord de retour, 2 bouées viennent me perturber, elles ne sont pas placées dans le couloir, je me vois obligé de corriger ma trajectoire et me faire replacer par les kayakistes une fois encore, la navigation n’est pas bonne. Et le temps s’en ressent à la sortie de l’eau 40’35’’, et déjà 4’ de plus sur le plan de course."

     

    Guillaume est donc ressorti déçu de la boucle de 1,9km de natation dans la magnifique retenue d’eau de l’Allier, encouragé par ses proches et les spectateurs le long des berges.

    S'il ne s'est pas sentit crispé, et avait plutôt l'impression d'être bien, pourtant le chrono lui ne s'est pas affolé... +4' par rapport au temps escompté soit 40' au lieu des 36' espérées !

     

    L'effet a été celui d'une douche froide, et qui s'est malheureusement poursuivit avec la première transition (longue de 600m) créditée de 7' (au lieu des 3' prévues), la faute à un passage aux W.C, mais surtout avec une bataille avec les manchons de compression mis normalement sous la combi, et qui ce jour avec la température clémente de l'eau, avaient été interdits au même titre que le port de la combinaison...

     

    "Je me rends compte qu’il faut vite passer l’éponge sur cette déconvenue. T1 = 7’13’’, soit 8’48’’ de retard sur le plan de course. Le chrono espéré des moins de 5 heures d'épreuve s'était donc envolé à l'issue de la T1..."

     

    26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63)26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63)

     

    Le circuit vélo était composé d'une boucle de 90km, sur un parcours roulant dans la campagne environnante des deux départements de l’Allier et le Puy-de-Dôme avec ses beaux paysages et sa vue sur les Volcans d'Auvergne.

     

    "J’attaque le vélo avec la seule prétention de me faire plaisir, après des mois de préparation pas question de gâcher la fête. Départ un peu chaotique, dos d’ânes, trous, virage à 90°, côtes … Pour autant la première section de 5 km passe à près de 33Km/h de moyenne, le "La" est donné pour la suite d’un parcours très roulant de 425m D+. Les 5 km suivants sont passés à 37 km/h, je ne le sens pas venir même si les sensations sont bonnes, excellente surprise !

     

    Question : jusqu’où cela va tenir ? Les jambes répondent très bien et je suis confiant, il faut juste gérer l’euphorie. Et ça tient, sans baisser la suite se fait à 37 km/h de moyenne jusqu’à la difficulté du parcours au kilomètre 70, section de 5 km à 30 km/h de moyenne. Bouquet final sur les 10 derniers km, descente sur le parc à vélo à 42 km/h de moyenne. Le chronomètre se crédite de 2h27’50’’au lieu des 02h34 envisagé, soit 36.63 km/h, ! Je fais presque 12’ de mieux que le plan de course, je reprends tout mon retard et un peu plus encore.

    Mon suivi sur ma montre et quelques calculs rapides, me rendent tous mes espoirs. Il faut assurer la T2 et gérer la course à pied en 4’45’’/km. Cette partie cycliste : une course incroyable, une belle leçon de vie... Il ne faut cesser de croire en soi !"

     

    Le retard sur le chrono escompté des 05h00' étant refait, Guillaume était de nouveau plein d'ambition à l'approche de la CAP, avec pour objectif allure 4'45"/km pour rester sous les 5h00'.

     

    La T2 fut donc bouclée expressément en 3’04’’, malgré une transition longue de 600m. De retour dans le plan de course, ou plus exactement entrée dans le plan de course !

     

    Gérer la course à pieds… Pas forcément évident, mais au fil des courses, j’ai appris. Départ rapide en 4’20’’ au km, je me rends vite compte que cela va trop vite puis en 4’30’’ jusqu’au 4ème km. Au 5ème km, je rentre dans le tempo 4’40’’ puis la suite s’enchaîne sans souci, avec des oscillations entre 4’45’’ et 4’30’’ avec le 12-17 et 19ème un peu plus lents 4’50’’-5’05’’-4’50’’. Je relance en fin de parcours en 4’35’’. Je boucle le semi-marathon en 1h36’28’’ et l’IronMan 70.3 de Vichy en 4h55’08’’.

     

    26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63) 26.08.2017 Triathlon de Vichy (63)

     

    Le parcours course à pied était constitué de 2 boucles de 10km autour du lac d'Allier et dans les magnifiques parcs et centre ville de Vichy. Une petite frayeur lorsque des douleurs au ventre sont apparues, mais heureusement aussi vite passées...

    En 4h55'08" (340ème au scratch et 47ème de son groupe d'âge)Guillaume est un heureux finisher (il espérait entre 4h51 et 5h00), et rêve déjà à descendre ce temps de référence sur les prochaines épreuves...

    Objectif atteint ! Je ressens une grande émotion au moment de couper la ligne ! La persévérance, le travail et le cœur ont payé. J’ai une pensée très émue pour Yola(*Il s'agit de la mère de sa femme Ingrid, qui est décédée récemment d'un cancer) qui dans son combat m’a transmis la force de se battre avec la foi et le cœur dans l’espoir et la dignité. Voilà la réponse à mes pourquoi. Nous avons tous une raison de faire la course et de nous dépasser. Nous avons chacun nos objectifs, ils sont tous grands lorsqu’il s’agit d’aller au-delà de ce qu’il nous semble accessible. Ce n’est pas une question de distance, c’est de l’engagement. Vive le Triathlon et bravo à tous !

    Bravo surtout à toi Guillaume !


  • Merci Franck, Gaëlle, Gladys, et Guillaume pour la tenue du stand V ATHLON - Villejuif Triathlon lors du Forum des Associations qui a eu lieu le 9 Septembre 2017 de 10h à 17h.

    Rentrée saison 2017/2018 ! Rentrée saison 2017/2018 ! Rentrée saison 2017/2018 ! Rentrée saison 2017/2018 ! Rentrée saison 2017/2018 !

    Pour ceux qui souhaitent déjà s'inscrire ou renouveler leur adhésion au club, vous trouverez ci-dessous tous les documents :

    Modèle de certificat médical 2017.pdf

    Fiche d'adhésion OMS.pdf        -> Nouveauté à partir de 2018 : à fournir en plus de la fiche d'adhésion aux clubs de Villejuif

    Fiche d'adhésion OMS.doc

    Fiche information et inscription 2017.pdf          Attention, changements d'horaires pour la natation (1h) et la CAP (samedi)

    Fiche information et inscription 2017.doc

    Formulaire_tousenclub2017.pdf


  • Forte de ses entraînements pendant l'été, Ingrid avait décidé de prendre part au triathlon S de Nevers.

    Mais à deux semaines de l'épreuve une chute à vélo sans gravité, empêchait finalement sa participation. Qu'à cela ne tienne, Guillaume son cher et tendre décidait de prendre le départ de l'épreuve, après accord de l'organisateur.

    Gaëlle qui a continué à s'entraîner tout l'été, s'inscrivait également pour son premier triathlon...

    "Départ 8h20, direction Nevers, pas de bouchon sur la route, mais de la pluie… Surprenant ?  sarcastic    A quelques kilomètres de l’arrivée, brumes, crachin… Rien de bon augure, mais l’humeur est au beau fixe ! Nous y sommes et il faudra faire avec...

    Timing parfait, arrivée 11h00, sous contrôle mais la tension est là pour nous deux… Les raisons en sont différentes mais le résultat est le même, alors nous nous rassurons mutuellement et ça marche ! Le triathlon un sport individuel ?

    Retrait des dossards, préparation de nos montures. Petit tour de reconnaissance à vélo qui rassure et oxygène les jambes. Et les réchauffent avec une température extérieure un peu sous 21 degrés.... Ouverture du parc à vélo, briefing, bref rien de nouveau, sauf pour Gaëlle que je sens plus en confiance !

          13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58)

    Nous avançons vers le départ, et une mise à l’eau un peu sportive de la berge dans une eau à 21 degrés. Gaëlle me semble imperturbable en trifonction et moi plus frileux dans ma combi…

    Le départ est donné à 13h00 pétantes ! La partie natatoire est celle que je redoute toujours un peu, ce n’est pas celle que je préfère. En revanche, pas de souci pour Gaëlle qui est dans son élément. Nous nous perdons alors de vue, et chacun entre dans sa course."

    La stratégie de Guillaume est simple : partir à fond, tenir et finir vite. Facile, non ? C’est pour lui une journée test, 2 mois de préparation au sortir du Triathlon L des Lacs de Lusigny sur Barse (10) avec la participation du champion du monde Longue Distance, 5ème à Kona en 2015, Cyril Viennot, en vue du 70.3 de Vichy.

    Il faut tenir… Natation 600m, Vélo 17,5 Km et CAP 5,7 Km, court mais intense...

    "Je visais entre 1h05 et 1h10. Sur un joli parcours qui permet aux plus aguerris d’aller vite et aux autres de s’exprimer ou de vivre une bonne première expérience. Parcours vélo un peu vallonné 120 m D+, mais le parcours pédestre est plat le long d’un bras de la Loire, à plat ! Cadre bucolique et léger, bonne organisation.

    Dans le détail : natation 11’55’’ correcte (en ce qui me concerne), et T1 en 2’13’’. Pour le vélo, je suis content 29’34’’, en mode Contre La Montre (CLM) 36 Km/h de moyenne (16ème temps sur 175). T2 expédiée en 1’15’’ puis course à pied en 23’46’’ à 4’10’’ de moyenne par kilomètre, alors que je souhaitais courir en 4’00’’. Au final cela se dénoue en 1h08’42’’, dans l’intervalle de temps que je m’étais fixé. 26ème sur 175 et 4ème de ma catégorie MV1.

    Le test est fait, je me sens bien mais la longue distance est une autre école. Encore 10 jours pour continuer à mettre du volume, pour espérer boucler le 70.3 sous la barre des 5 heures, 4h59’59’’ serait parfait."

    Mais revenons sur la course de Gaëlle, bouclée en 1h47’47’’. – Natation en 14’32 – T1 en 3’30’’ – Vélo en 48’41’’ – T2 en 1’40’’ – et CAP en 39’25’’.

    "Gaëlle laisse derrière elle les barrières temps qui lui ont mis la pression, 2 autres concurrents et ceux qui n’ont pas passé les fameuses barrières chronométriques ! Encore bravo.

    13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58) 13.08.2017 Triathlon de Nevers (58)

    J’adresse mes remerciements les plus sincères à Séverine et José pour leur travail et accompagnement ainsi qu’à Julien C. pour ses excellents conseils en natation !"






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires